Test terrain chaussures de ski de randonnée SCARPA F1 EVO

Nous avons testé pendant 2 jours dans le Beaufortain les nouvelles chaussures de ski de randonnée SCARPA F1 EVO. Voici notre compte-rendu complet.

Après notre article consacré à la sortie de la F1 EVO publié en octobre, nous avons réalisé une vidéo issue de notre test terrain !

4 bonnes raisons d’adopter la F1 EVO

Pour rappel, voici en 4 points pourquoi cette chaussure apporte un véritable « plus » dans notre pratique du ski de rando :

  • Le débattement exceptionnel : que ce soit vers l’avant ou vers l’arrière, on est forcément impressionné par sa souplesse. Sur le terrain en montée, cela se traduit par un plus grand confort quand la pente se durcit, et par une plus grande sécurité par rapport à l’accroche des peaux sur la neige.
Le débattement exceptionnel de la F1 EVO.
Le débattement exceptionnel de la F1 EVO.
  • Le système Tronic No Hand : lorsque vous avez terminé la montée et qu’il est temps de passer du mode « marche » au mode « ski », c’est d’une simplicité déconcertante avec la F1 EVO . Positionnez votre fixation en position « descente », appuyez sur l’arrière, et voilà, c’est tout : vous êtes prêt à descendre. La souplesse de la chaussure laisse place à une rigidité surprenante qui vous permettra de profiter pleinement de votre descente. Vous l’aurez compris : la chaussure F1 EVO est compatible avec tous les systèmes de fixations à ergots (ou picots, ou fourchette), et uniquement ceux-ci.
Le système Tronic No Hand. Clippez, partez !
Le système Tronic No Hand. Clipez, partez !
  • Le système de serrage BOA : alors là, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est tout simplement « topissime » ! Enfilez le pied dans la chaussure, et avant de serrer la boucle du haut, commencez par serrer et ajuster le système BOA placé sur le coup de pied. L’utilisation de ce système, ainsi que sa précision (au millimètre) sont vraiment bluffants. Vous avez un peu froids aux pieds parce qu’ils sont trop serrés ? Une « pichenette » vers le haut, et hop, le système est déverrouillé. Et au moment de descendre, serrez tout : le BOA, la boucle, le velcro. Enclenchez la fixation, et votre chaussure devient d’une rigidité à toute épreuve vous apportant une précision de ski hors-norme. Le seul risque une fois qu’on y a goûté, c’est de ne plus avoir envie de revenir au système des boucles…
Zoom sur le système BOA de la F1 EVO.
Zoom sur le système BOA de la F1 EVO.
  • La légèreté : 1230 grammes la chaussure en taille 27. Pour faire simple, on a l’impression d’avoir des chaussures d’alpinisme au pied, ce qui peut être très pratique dans certains cas ! Légèreté et souplesse sont vraiment appréciables et transforment votre « montée bavante » en un réel plaisir de progression. Rigidité et précision prennent le pas à la descente.
1230 grammes la chaussure en taille 27, et l'impression de porter des chaussures d'alpinisme.
1230 grammes la chaussure en taille 27, et l’impression de porter des chaussures d’alpinisme.

Compatibilité des F1 EVO avec les crampons

Nous avons également testé différents modèles de crampons automatiques et semi-automatiques afin de vérifier que les SCARPA F1 EVO sont bien compatibles avec des crampons de ski de randonnée, d’alpinisme, ou de goulotte. Voici le résultat en photos.

Compatibilité SCARPA F1 EVO avec
crampons automatiques CAMP XLC 390 Rapid
et les CAMP XLC Nanotech

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Compatibilité SCARPA F1 EVO avec
crampons automatiques GRIVEL Haute Route Ski

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Compatibilité SCARPA F1 EVO avec
crampons PETZL Vasak Spirlock

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Conclusion à propos des crampons

D’après nous, et cela n’engage que nous, tous les crampons listés ci-dessus sont compatibles avec les chaussures de ski de randonnée SCARPA F1 EVO. Les débords arrière et avant sont largement suffisants, pour peu qu’on règle correctement la molette de réglage fin, ainsi que la tension de la sangle de serrage.

Quant au débattement arrière, les crampons avec talonnières vont forcément limiter l’angle de débattement. Mais quand on chausse des crampons, c’est souvent le débattement avant que nous allons utiliser.

Sont compatibles :

Conseils de chaussage et d’utilisation

  1. Lors du chaussage de la chaussure, nous recommandons de laisser le chausson en place dans la coque et d’y introduire le piedune fois le chausson correctement positionné.
  2. Afin de rentrer le pied plus facilement ne pas hesiter à tirer sur les deux sangles chaussons situées à l’arrière et sur la languette.
  3. Le chaussage se fera pus aisément lorsque le chausson aura été thermoformé.
  4. Afin de serrer plus aisément la chaussure, nous recommandons de serrer le système en premier, puis le strap avec les graduations et ensuite le strap velcro placé sur le haut du collier.
  5. Pour rappel le dernier strap est clipsé et peut donc être retiré très facilement à tout moment pour gagner en rapidité et faciliter la manipulation.
  6. TRONIC Système (Position ski/marche automatique): Nous conseillons aux utilisateurs de nettoyer régulièrement à l’eau leur système TRONIC afin d’enlever d’éventuelles résidus de terre ou autres.
  7. Nous vous rappelons également que l’angle de la chaussure est réglé d’origine à 18° et qu’il est possible de le faire varier de + ou – 2°. Lors de nos tests effectués en fin de saison dernière, certais testeurs avaient modifié l’angle pour atteindre 20° et ainsi faciliter l’appui languette car la rigidité de la languette rouge est très impressionnante sur ce produit.
  8. À l’intérieur de la boîte vous trouverez les accessoires suivants:
    1 manuel d’utilisation, 1 manuel de thermoformage, 1 paire de semelles de propreté, 1 paire de lacets pour chaussons, 3 pièces BOA, 1 tube de graisse pour lubrifier le système Tronic si nécessaire, des patches de protection, 1 clé hexagonale, 1 clé spécifique afin de démonter la languette si besoin.
Chaussure-ski-rando-SCARPA-F1-EVO-5
Le Roc du Vent en arrière-plan, Beaufortain, 2 janvier 2015.

 Caractéristiques techniques de la F1 EVO

Désignation : Chaussure de ski de randonnée Scarpa F1 EVO 2015
Coque : Coque Primary HP Polyamide
Collier : X-cage EVO : système de construction du collier garantissant une épaisseur homogène et une réduction des torsions. Cette construction garantit également de très bonnes performances de la chaussure en position ski, puisque le collier gagne en rigidité.
Languette : Languette Evo en Pebax : très flexible, elle permet un chaussage facile, et améliore le débattement pour une démarche naturelle.
Boucles : FBC : Crochet à fermeture rapide et précise, accompagné de repères graphiques. Il permet d’avoir le même serrage tout le long de la saison. Strap amovible pour un meilleur enveloppement du tibia.
Semelle : Semelle Vibram Ufo Evo : construite pour avoir un maximum d’adhérence dans tous les types de terrain, elle améliore également le déroulé de pied avec sa forme.
Chausson : Chausson Intuition Pro Flex Evo thermoformable avec un renfort à l’intérieur de la languette. Moulé à la forme du pied, il offre précision, confort et une très bonne skiabilité. Grâce à sa construction en nid d’abeille, il est plus léger et plus chaud.
Spécificité(s) : Insert Quick Step In avec indicateur et guide pour chausser facilement, même dans la poudreuse.
Origine : Italie
Garantie : 1 an
Poids (la 1/2 paire en 27) : 1230 g

F1-EVO-FEMME

Ghislain teste ses SCARPA F1 EVO sur l'arête qui mène à l'antécime du Grand Mont (Beaufortain).
Ghislain teste ses SCARPA F1 EVO sur l’arête qui mène à l’antécime du Grand Mont (Beaufortain).

Merci de votre lecture.

Retrouvez notre sélection de Chaussures de ski en vente dans notre magasin Montania Sport de Chambéry et sur notre boutique en ligne à la rubrique Ski de rando / Chaussures de ski de rando ou en suivant le lien direct ici :
https://www.montania-sport.com/7052-chaussures-ski-de-rando-

A bientôt :-)

Cédric

9 réflexions sur « Test terrain chaussures de ski de randonnée SCARPA F1 EVO »

  1. Bonjour,

    apparemment d’après les retours ces chaussures ont un problème pour le chaussage des crampons, débord arrière trop petit et des utilisateurs ont eu des problèmes de blocage sur la positions montée/descente. Quand est-il? que préconisez vous? Merci

    1. Bonjour et merci pour votre commentaire !
      Nous avons complété notre article ci-dessus avec un paragraphe complet dédié à la compatibilité des F1 EVO avec des crampons semi-automatiques et automatiques (CAMP, GRIVEL, PETZL, etc.), avec photos à l’appui : vue générale, vue du débord avant, vue du débord arrière, zoom sur le débord arrière, vue avec position de la chaussure en débattement arrière. Donc pour nous, tous les systèmes testés ci-dessus sont bien compatibles.
      Pour le système Tronic no-hand, comme indiqué ci-dessus dans la rubrique « conseils », SCARPA préconise simplement de nettoyer à l’eau de temps en temps le système pour retirer tout résidu pouvant empêcher le bon déclenchement du système.
      En espérant avoir répondu à vos attentes ! Sportivement,
      Nicolas

      1. Je confirme le problème avec le systême Tronic no-hand. Je l’ai rencontré ce week end. Impossible de mettre la chaussure en position descente aprés avoir marché dans la neige !
        C’est ennuyeux et je n’ai pas pensé à pisser dessus!
        Y a t’il un pb de glace dans le systême de blocage? Il faudrait que Scarpa regarde ce sujet très rapidement car ces chaussures sont pour moi très bien pour tout le reste comme indiqué dans l’article.

        1. Bonjour Michel et merci pour votre commentaire,
          Idem, je recopie ce qui a été dit : « Concernant le système Tronic no hand, lors de nos tests (ski de rando pur, et ski de rando + passages à pieds), nous n’avons eu aucun problème. Comme souvent, c’est la combinaison de plusieurs facteurs (neige humide, froid ambiant, passages à pieds, etc.) qui peut conduire à une situation non-souhaitée. Sachant que cela peut arriver dans certaines circonstances, peut-être qu’une solution réside dans le fait de taper de temps en temps les chaussures l’une contre l’autre (comme si on bottait), afin d’éviter l’accumulation de neige se transformant en glace. »
          Merci encore pour votre retour, en espérant avoir répondu à vos attentes, sportivement,
          Nicolas

  2. Bonsoir,

    Alors je me permets d’ajouter un commentaire pour calmer un peu les envolées lyriques autour de cette mâââgnifique chaussure.
    Je précise, oui ce sont de bonnes chaussures, confortables, pratiques et légères mais qui connaissent des défauts qu’ils seraient dommage de ne pas mentionner ici.
    Je les ai testées 2 jours :
    – le premier, j’ai enchainé passages mixtes et passages à ski, ce qui veut dire « pied dans la neige régulièrement ». Et bien le système Tronic a fini par geler sur les deux chaussures, bloquant complétement le mecanisme. Le système étant fin et petit, on ne peut absolument rien faire, à moins de faire pipi dessus, mais ça m’embétait un peu de les baptiser de la sorte.
    -le deuxième jour, je les ai utilisées avec les mêmes crampons Sarken mentionnés plus haut. Et alors là STOP! Ces chaussures NE sont PAS compatibles avec des semi-automatique! En 3 minutes, j’ai cassé net les deux taquets arrières en plastique des crampons, juste au niveau des molettes de réglages, les rendant inutilisables. C’était dans la descente de l’arrête de l’Aguille du Midi pour ne pas la citer, et qui n’est donc pas si raide. Je précise que je sais marcher avec des crampons, que mon 10-pointes, sans pour autant avoir la finesse d’une danseuse étoile, reste tout à fait honorable. Non, le débattement est beaucoup trop faible entre la butée et le haut du crampon, et ça tape direct dans le plastique qui n’en demande pas tant. Alors oui commercialement ils sont compatibles, mais dans la pratique, à mon humbe avis des crampons avec lesquels on ne peut pas descendre, c’est un petit peu inutile voire même carrément dangeureux.
    Donc cher Nicolas n°1, je te préconise en tant qu’utilisateur un peu véreux d’avoir cassé des attaches de crampons en 3 minutes, d’oublier les semi-automatiques avec ces chaussures, ou alors prépare bien ta course pour ne pas avoir à faire un pas en descente.
    Mais bien sûr ça n’engage que moi.
    Dubitativement,
    Antoine

    1. Bonjour Antoine,
      Merci d’avoir pris le temps de rédiger votre commentaire et ainsi de nous apporter votre expérience. Nous avons modifié en conséquence notre article en supprimant le modèle Sarken de PETZL. Pour ne rien vous cacher, c’est le modèle qui nous posait souci : effectivement, sa talonnière est trop haute, ne laissant que peu de place entre la butée de la F1 EVO et le haut de la talonnière. En montée, cela fonctionne, mais à la descente c’est problématique, et votre retour d’expérience sur l’arête de départ de l’Aiguille du Midi confirme. Pour nous, les crampons compatibles sont donc ceux nouvellement mentionnés ci-dessus.
      Concernant le système Tronic no hand, lors de nos tests (ski de rando pur, et ski de rando + passages à pieds), nous n’avons eu aucun problème. Comme souvent, c’est la combinaison de plusieurs facteurs (neige humide, froid ambiant, passages à pieds, etc.) qui peut conduire à une situation non-souhaitée. Sachant que cela peut arriver dans certaines circonstances, peut-être qu’une solution réside dans le fait de taper de temps en temps les chaussures l’une contre l’autre (comme si on bottait), afin d’éviter l’accumulation de neige se transformant en glace.
      Merci encore pour votre retour, en espérant avoir répondu à vos attentes, sportivement,
      Nicolas

  3. Bonjour, avez vous constaté une usure du chausson au niveau de la pièce plastique dans laquelle coulisse le câble du système BOA. La partie de cette pièce qui se trouve à l’intérieur de la chaussure me semble assez proéminente.

    1. Bonjour Xavier et merci pour votre commentaire.
      Effectivement, quand on passe le doigt à l’intérieur de la coque, on sent le petit ergot d’attache du plastique de fixation du système BOA. Voici la photo que nous avons réussi à prendre :
      Nous n’avons pas encore suffisamment de recul pour pouvoir constater une usure du chausson. L’ensemble de la coque intérieure est parfaitement lisse, notamment aux endroits où il y a du mouvement. Au niveau du coup de pied, là où se situent ces fameux ergots, il y a en général peu de mouvements.
      Si vraiment vous craignez une usure, un petit « patch » doit pouvoir se coller sur votre chausson.
      Merci encore pour votre retour, en espérant avoir répondu à vos attentes, sportivement,
      Nicolas

  4. Bonjour.
    Trois grosses journées de recul avec mes ScarpaF1Evo : aucun souci de blocage du système montée-descente, je croise les doigts, et n’hésiterai pas à pisser dessus si le truc arrive… il faut donc penser à s’hydrater régulièrement, c’est un bon argument de vente, finalement !
    Concernant les crampons : je n’ai pas testé sur le terrain, mais à l’évidence mes différents crampons (de vieux camp light, et des sarken, des rambos trop lourds) avaient une butée arrière trop haute, génant le débattement de la chaussure, qui est tout simplement génial.
    J’ai donc fait des tests en magasin, et AU VU de la forme assymétrique du débord AVANT de la chaussure, j’ai opté pour un système sangle plutôt qu’étrier. Je suis étonné que les différents forums ne parlent que de la butée arrière : moi, c’est de devant que j’avais peur de déchausser mon crabe !
    Pour éviter de casser quoi que ce soit derrière, je suis revenu au vieux système à lanières… type Vasak, Air Tech, etc. Pour ne pas me ruiner, et en attendant de voir ce que ça donne, j’ai pris les moins chers, Climbing technologie modèle Nupse.
    Ce sera un peu long à enfiler, ça me permettra de respirer un peu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.