Test doudoune grand froid Terag par Thierry

Test de la doudoune TERAG -20°C de Sirjoseph au Spitzberg et lac Baïkal par Thierry

Comme à notre habitude, nous aimons beaucoup faire tester des articles sélectionnés chez Montania Sport et recueillir des avis concrets. Aujourd’hui, voici les retours terrain de Thierry qui a eu la chance de tester la doudoune grand froid TERAG -20°C de la marque Sirjoseph sur 2 voyages : le Spitzberg lors d’une randonnée/croisière et sur le lac Baïkal en février dernier. Voici son retour d’expérience :

carte Spitzberg
Carte du périple de Thierry au Spitzberg

1-Voyage au Spitzberg

Embarquer pour un voyage au Spitzberg, à la découverte de ces terres polaires est grandiose. C’est à bord du bateau Polaris I, notre camp de base confortable et intimiste, que nous explorons le Nord-Ouest du Spitzberg, ses ambiances fascinantes, découvrant sa flore et approchant sa faune au plus près.

Le Polaris, camp de base de ce voyage
Le Polaris I, camp de base de ce voyage

Sauvage et inhabité, ce territoire constitue la plus grande île de l’archipel du Svalbard, situé dans l’océan Arctique. Cette croisière au Spitzberg est également l’occasion de randonnées époustouflantes et offre une palette de paysages insoupçonnés : gigantesques glaciers plongeants dans la mer, montagnes escarpées : son nom signifie d’ailleurs « montagne pointue » …

Randonnée au Spitzberg
Randonnée au Spitzberg et ses montagnes pointues…
Ours polaire au Spitzberg
Ours polaire se reposant sur les côtes

…mais aussi des plaines fleuries et un tapis végétal source de vie : la toundra. Elle abrite également une faune arctique très diversifiée : ours polaires, phoques barbus, morses, rennes, renards polaires, baleines ainsi que de très nombreux oiseaux.

Approche des glaciers en Zodiac
Approche des glaciers en zodiac au Spitzberg

Notre parti-pris pour ce voyage au Spitzberg : une immersion réelle, très différente de celles proposées par les gros bateaux qui couvrent de très grandes distances et dont les passagers ne voient finalement presque rien du Spitzberg.

Le Spitzberg en immersion...
Le Spitzberg en immersion, au plus près des glaciers…

Nous observons, contemplons, prenons le temps, de découvrir cette région qui mérite qu’on perçoive les beautés de ses multiples facettes.

randonnée sur les hauteurs du Spitzberg
Randonnée sur les hauteurs du Spitzberg
phoque se réchauffant au soleil
Phoque se réchauffant au soleil

Pour les vêtements, je suis allé voir Niels et Cédric de Montania Sport qui m’ont conseillé une doudoune à la fois chaude, coupe-vent et imperméable pour me protéger du froid sur ce voyage.

Thierry sur le pont du Polaris : pas peur du vent, des embruns ou du froid...
Thierry sur le pont du Polaris I : pas peur du vent, des embruns ou du froid…

Voici une petite présentation de la doudoune homme TERAG -20°C de Sirjoseph testée par Thierry.

Zoom sur la doudoune TERAG Sirjoseph :

Doudoune à capuche TERAG -20°C Sirjoseph
Doudoune à capuche TERAG -20°C Sirjoseph

La Terag de Sirjoseph est une doudoune homme imperméable (membrane Excel Dry Stream) et très chaude pour un usage typé alpin (Raquettes à neige, Alpinisme, Trekking, Voyages en Scandinavie, Canada, Alaska, Grand Nord etc…) et quotidien en hiver (après ski, manteau etc…).
Garnissage : 250g de duvet d’oie 90/10 650 Cuin certifié Europe.
Protection parfaite contre le froid (-20°C), l’humidité et le vent (100% coupe-vent).

Imperméabilité : 20000mm H2O
Respirabilité : 20000g/m²/24H

Température d’utilisation (donnée fabricant) : -20°C
Fabriquée à la main (coutures + garnissage ) en Europe :-)
Poids : 750g

Pour info mesdames, le modèle femme équivalent s’appelle MESONA LADY -20°C. Elle possède exactement les mêmes caractéristiques de construction. Vous pourrez la retrouver directement ici : https://www.montania-sport.com/7606-vetements-sirjoseph

Doudoune femme MESONA LADY -20°C Sirjoseph
Doudoune femme MESONA LADY -20°C Sirjoseph portée ici par Christelle sur le lac Baïkal : Jamais eu froid de tout le séjour. Merci Niels !

2-Voyage sur le lac Baïkal en hiver

carte lac Baïkal
carte du circuit sur le lac Baïkal

Mais pourquoi partir au Baïkal en hiver ?

Un pari perdu? Un challenge interne ? Une punition ?

Lac Baïkal
Lac Baïkal en février : froid garanti !

Non, un voyage en hiver sur la glace du Baïkal est une occasion exceptionnelle d’admirer les paysages incroyables de Sibérie dans son ambiance hivernale. L’idée est de vivre une expérience inoubliable dans des conditions météo extrêmes.
Nous sommes partis pendant 9 jours en plein mois de février afin d’arpenter ce lac gelé.

Thermomètre sur lac BAIKAL
Thermomètre sur lac BAIKAL qui affiche un joli -21°C : chaud pour la saison !

Petit rappel géographique : Le lac Baïkal se situe au sud de la Sibérie.
Avec ses 600 km de long et ses 80 km de large, il est appelé la “mer” par les Sibériens ! Le lac Baïkal est la plus grande réserve d’eau douce au monde (20%). Le stress avant ce départ c’est pour tout le monde l’équipement ! Alors là, vous allez cogiter comme jamais. Se prémunir contre le froid oui, mais comment ? Et quel type de froid ?
Sec, humide avec ou sans vent, sous le soleil ou la neige, bref de belles nuits blanches en perspective afin de trouver le bon matos pour voyager serein…
Heureusement, l’équipe de vendeurs de Montania Sport étaient là pour nous conseiller au mieux vues les températures de -30°C attendues sur ce périple prévu en février.

Ambiance Sibérienne :-)
Chapelle Orthodoxe Sibérienne :-)

Ce voyage ou plutôt cette expérience nous a mené d’Irkoutsk, la capitale sibérienne, en passant par les steppes de la taïga et les petits villages du peuples bouriates, jusqu’au lac Baïkal.

Chalet typique d ela Toundra
Chalet typique de la Taïga

Sur le plan météo : une année exceptionnellement chaude avec des température entre -12°C et -22°C le jour et -29°C la nuit ! Pas de vent ! Un froid sec et un soleil radieux !

Circuler sur le lac Baïkal à cette époque de l’année ne pose pas trop de problème du moins si l’on a une totale confiance en nos « Capitaines des Glaces » : de véritables experts de la lecture du lac gelé !

Circulation sur le lac Baïkal : pas de bouchons...
Circulation sur le lac Baïkal : pas de bouchons en perspective…

La glace est un élément vivant et les bruits un peu effrayants de ses mouvements nous le rappellent à chaque pas. Entre neige et glace, c’est facile d’évoluer sur le lac, mais en cas de glace vive, il faut se pourvoir de petits crampons type CHAINSEN SNOWLINE qui peuvent s’adapter sur nos bonnes bottes Sorel. Car oui… la glace ça glisse ! Les mouvements de glace peuvent rendre la traversée très sportive et en fait une aventure à part entière…

Marcher sur le lac Baïkal : une expérience inoubliable...
Marcher sur le lac Baïkal : une expérience inoubliable…

Marcher sur une glace transparente ou un chaos de plaques de glace reste une expérience incroyable. Ecouter la glace craquer, vibrer, vous procure des sensations incroyables.
Sur la presqu’île d’Olkhon, le lac Baikal s’impose dans toute sa splendeur.

Le froid glacial du lac Baïkal
Le froid glacial du lac Baïkal

Ces contrées restent sauvages et inaccessibles par les routes, ainsi, il est rare de croiser âme qui vive. Une expérience grand froid à vivre absolument !

Vue sur le lac Baïkal depuis ses contreforts
Vue sur le lac Baïkal depuis ses contreforts

Les petites balades ne posent de problème à personne, mais les conditions de vie difficiles (grand froid à -30° et rusticité des hébergements) font que ce voyage s’adresse à des personnes plutôt aguerries et prêtes à vivre une vraie aventure.

Avis de Thierry sur cette doudoune Terag :

Super doudoune, utilisée au Spitzberg avec une ambiance humide par -5°C environ, (la température était plutôt très clémente pour la saison ) a été très efficace même lors des sorties à 23 h sur les zodiacs en approche des glaciers ! Bien imperméable et bien chaude, elle est aussi efficace lors de vents forts. Nous avons eu jusqu’à 50 nœuds de vent d’après nos marins !
Pratique car compactable je roulais cette doudoune Terag dans sa propre capuche en la comprimant pour un minimum d’encombrement dans le sac à dos lors de nos randonnées sur les côtes. Bref je la recommande vivement. Testée ensuite sur le lac Baïkal en février, avec un thermomètre affichant un froid sec de -21°C, j’ai adoré ses manchons internes isolants aux poignets, sa capuche avec visière quand il neige et ses 4 poches très pratiques (2 chauffe-mains + 2 poitrines).
Merci à l’équipe Montania pour ses précieux conseils vestimentaires : doudoune, moufles, cagoules, sous vêtements et chaussettes thermiques, bottes Sorel etc…
Bien équipé, j’ai vraiment profité un max de ces 2 voyages !
Thierry

Le froid est de rigueur sur le lac Baïkal
Le froid est de rigueur sur le lac Baïkal

Merci de votre lecture.

Retrouvez nos doudounes grand froid de Sirjoseph en vente dans notre magasin spécialisé de Chambéry ou sur notre site internet dans la catégorie Vêtement Montagne / Vêtements Sirjoseph ou en suivant le lien direct ici : https://www.montania-sport.com/7606-vetements-sirjoseph
Achat, vente en ligne et livraison 48H partout en France.

A bientôt,

Cédric


PS : Retrouvez ici une présentation complète de ces 2 voyages par notre agence partenaire TIRAWA :

1- Aventures sur le lac gelé du Baïkal

2- Circuit de randonnée voyage/croisière au Spitzberg

logo Tirawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.