Volume et poids idéal d’un sac à dos : réflexions / débat

Conscients qu’il s’agit là d’un débat sans fin et bien trop délicat pour être traité simplement et de façon unidirectionnelle, savoir choisir le volume (ou le litrage) de son sac à dos peut vite devenir une équation à de multiples inconnues.

Le choix du sac à dos idéal est toujours difficile mais avec le temps et un peu d’expérience, les inconnues s’affinent et on sait de mieux en mieux ce dont on a réellement besoin.

Pas de recette miracle ?

Nous n’avons aucune recette miracle, aucune réponse toute faite vous concernant, aucun conseil à vous donner. Tout ce que nous pouvons vous dire, ce sont les questions que nous nous posons quand on part « là-haut ». Même si, avec le temps, les réponses que nous continuons de chercher tournent de plus en plus autour de 3 mots : sobriété, sécurité, et confort…
Sobriété, parce qu’en montagne, et dans la nature d’une façon générale, à l’état originel il n’y a rien de superflu.
Sécurité, parce qu’en apprenant à se connaître, on apprend également à connaître nos limites à ne pas dépasser.
Confort, parce que l’absence de confort (le confort, pas le superflu) peut parfois influer directement sur le deuxième point : la sécurité.
Même si, de par le fait de sortir des « sentiers battus », nous acceptons toutes et tous, plus ou moins, un certain risque mesuré (de 1 à 99% ?) quand on part en montagne.

Volume et poids, deux critères fondamentaux pour la réussite de ses sorties en montagne. Photo : Nicolas Defretin.
Volume et poids, deux critères fondamentaux pour la réussite de ses sorties en montagne. Photo : Nicolas Defretin, guide.

Être heureux en montagne ?

Car sans partir dans des réflexions philosophiques, choisir le contenu de son sac à dos c’est un peu comme si on regardait ce qu’il nous reste à la fin de notre vie : de quoi ai-je eu besoin pour être heureux ? Mais stop, nous n’irons pas plus loin, il s’agit d’un autre débat ! :-)
Ne gardons que la question posée : de quoi ai-je besoin pour être heureux en montagne, ou aller dans tel endroit, ou gravir tel sommet, ou parcourir telle voie ? Et les réponses seront bien différentes, selon qu’on soit seul, avec sa compagne ou son compagnon, ou avec ses enfants, ou encore en ayant la responsabilité d’un client ou d’un groupe.
Si pour quelqu’un, être heureux en montagne c’est de pouvoir profiter d’une sieste ensoleillée au sommet, les besoins seront différents (quoique pas incompatibles !) de ceux d’une personne qui sera dans une recherche de performance et de chronomètre.

Crédit photo : Ibisette.
Crédit photo : Ibisette.

Des kilos ou des litres ?

Effectivement, vaut-il mieux parler de kilos, ou de litres ? Car c’est bien connu : « plus on peut en mettre, plus on en met ! »
D’autres vous diront d’étaler devant vous toutes les affaires et tous les équipements dont vous allez avoir besoin pour faire votre randonnée / course / trek / voyage, etc., puis de voir dans quel volume de sac cela rentre.
D’autres, au contraire, partiront d’un litrage donné, puis verront ce qu’ils peuvent mettre dedans.
D’autres enfin, partiront d’un poids maximum à ne pas dépasser, et élimineront au fur et à mesure de façon à ce que le poids souhaité soit atteint.
Comme nous l’avons dit plus haut, nous ne portons aucun jugement : à chacun sa méthode et sa façon de faire, en fonction de ses besoins, de ses envies, de son expérience, de son budget, etc…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Crédit photo : Akunamatata.

Qu’est-ce qui est utile et qu’est-ce qui est superflu ? Qu’est-ce qui relève du confort et qu’est-ce qui relève de la sécurité ?

Sans prendre trop de risques, et a posteriori, n’est utile que ce qu’on a utilisé. Mais dans ce qu’on a utilisé, qu’est-ce qui était indispensable, et qu’est-ce qui nous a apporté un certain confort ?Donc tout le reste est superflu ? Oui……..sauf les éléments de survie en cas de problème. Mais entre une trousse de survie de quelques dizaines de grammes, et une trousse complète de plus de 2kg, il y a un fossé !
Encore une fois, si on est seul, ou si on est deux, ou si on est avec des enfants, ou si on est responsable de ses clients, le contenu de la trousse de survie ou de son sac à dos ne sera pas le même pour tout le monde.
Entre « indispensable« , « confortable« , « superflu« , et « élément de survie« , il existe des frontières, parfois fines, et qui vont dépendre de beaucoup de paramètres.

Photo : team Montania.

Est-ce que j’aurai à assumer la responsabilité de quelqu’un d’autre, voire d’un groupe ?

Si on part seul, c’est qu’on sait précisément de quoi on a besoin  pour réaliser son projet.
Si on part à deux, voire plus, mais que chacun est parfaitement autonome, et que chacun s’est occupé du contenu de son sac à dos, alors tout va bien.
Si on part avec sa petite famille, et qu’on gère le sac à dos de sa compagne par exemple, et celui de ses chérubins, l’ensemble peut vite devenir un moment tendu et stressant si on n’y est pas suffisamment préparé.
Si on part en groupe, mais qu’une personne du groupe a un sac à dos « tellement énorme et tellement lourd » qu’elle ralentit l’ensemble, les choses peuvent vite devenir compliquées, surtout s’il y a une notion d’horaire à tenir pour des conditions de sécurité optimales.
Encore une fois, le choix du contenu de son sac, et par conséquent le volume et le poids associés, vont dépendre de beaucoup de paramètres.

Photo : team Montania.
Photo : team Montania.

Quel poids de sac à dos je ne veux pas dépasser ?

Concernant le poids de son sac à dos, que ce soit pour les hommes ou pour les femmes, on conseille généralement de ne pas dépasser 15 à 20% du poids de la personne (tout dépend évidemment du niveau d’entraînement, de la sortie envisagée, de la durée de portage, de l’altitude, de l’état de fatigue, etc.).
Par exemple, si vous êtes une femme et que vous pesez 50 kg, votre sac à dos ne devrait pas peser plus de 7.5 kg à 10 kg.
Si vous êtes un homme et que vous pesez 80 kg, votre sac à dos ne devrait pas peser plus de 12 kg à 16 kg.
Les valeurs données ci-dessous sont des valeurs maximum conseillées pour préserver son corps dans le temps. Évidemment, si on part une journée pour une randonnée estivale et qu’on pèse 70 kg, cela ne veut pas dire qu’il faut avoir un sac de 11 à 14 kg ! :-)

Voici un tableau détaillé :

Votre poids Poids max de votre sac à dos à 15% de votre poids Poids max de votre sac à dos à 20% de votre poids
35 kg 5,25 kg 7 kg
40 kg 6 kg 8 kg
45 kg 6,75 kg 9 kg
50 kg 7,5 kg 10 kg
55 kg 8,25 kg 11 kg
60 kg 9 kg 12 kg
65 kg 9,75 kg 13 kg
70 kg 10,5 kg 14 kg
75 kg 11,25 kg 15 kg
80 kg 12 kg 16 kg
85 kg 12,75 kg 17 kg
90 kg 13,5 kg 18 kg
95 kg 14,25 kg 19 kg
100 kg 15 kg 20 kg

 

P1200428
Photo : team Montania.

Comment alléger le poids de son sac à dos ?

Une fois qu’on a répondu aux différentes questions posées ci-dessus, il est toujours temps de voir comment optimiser le volume et le poids de son sac à dos. Voici quelques pistes de réflexion pour randonner plus léger, dans la continuité de celles décrites ci-dessus :

  • se dire que « plus ce sera léger, mieux ce sera. »
  • prendre un sac à dos plus petit
  • ne pas mettre d’affaires en dehors de son sac
  • peser chaque contenu
  • lister dans un tableau excel chaque contenu
  • trier chaque contenu selon ses priorités
  • s’adapter aux conditions météo
  • s’adapter au terrain (ruisseaux pour l’eau, etc.)
  • au retour, analyser ce dont on s’est servi, ou pas
  • vérifier qu’il n’y a pas de doublons
  • couper des longueurs de lanières inutiles
  • réfléchir, tester, expérimenter, etc.
Photo : Nicolas Defretin, guide.
Photo : Nicolas Defretin, guide.

D’ailleurs, comment disposer les charges de mon sac à dos ?

Source : Deuter

Pour un maximum de confort sur la durée, il s’agit de charger correctement notre sac à dos, selon 3 critères :

  • les équipements lourds et denses : ils seront placés à proximité du dos.
  • les équipements légers à moyens : ils seront placés dans la partie basse, et autour des équipements lourds.
  • les équipements faciles d’accès : ils seront placés dans la partie haute du sac à dos.

Voici un dessin explicatif :

Deuter-1

Attention toutefois aux centres de gravité de votre corps et de votre sac à dos (représentés ici par les ronds en rouge et orange). Si vous placez les charges lourdes trop bas dans le sac, voici ce qu’il se produit :

Deuter-2

On pensera également à adapter la répartition du sac en fonction du terrain envisagé (facile ou escarpé) :

Deuter-3
Sur un terrain facile ou plat, on peut se permettre de placer les équipements lourds et denses au niveau des omoplates, pour plus de confort.
Deuter-4
Sur des chemins escarpés, on placera les charges lourdes et denses au niveau du milieu du dos, pour moins d’effet de basculement latéral.

Exemples concrets

Le mot « exemple » n’est d’ailleurs pas le bon, puisque par ce mot, on entend également « exemplaire ». Encore une fois, nous n’avons pas vocation à être exemplaires : d’autres feront bien mieux que nous. Il s’agit donc là plus d’un partage d’expérience qu’autre chose, expérience qui n’a de valeur que celle que nous lui accordons. Elle sera forcément différente d’untel, ou d’unetelle.
Les informations données s’entendent pour une personne seule, sans enfants, avec tout le matériel dont nous estimons avoir besoin pour notre confort, ainsi que pour notre sécurité, mais sans superflu.
Les affaires que nous avons sur nous sont considérées comme étant standards, selon l’activité pratiquée. Par exemple : pour une randonnée estivale à la journée, nous avons sur nous sous-vêtements, pantalon de randonnée, t-shirt mérino, chaussettes, chaussures, lunettes, montre-altimètre, bâtons, etc. Le reste des affaires étant dans le sac (veste imperméable, polaire, eau, nourriture, etc.).
S’il y a plusieurs personnes, nous indiquons auquel cas le sac le plus lourd et le plus volumineux.
Pour l’alpinisme, nous partons du principe que les équipements communs (corde, dégaines, coinceurs, friends, etc.) sont partagés entre deux personnes.
Dans les cas où une autonomie complète est requise, il s’agit des besoins en eau, en nourriture, et en bivouac (tente ou tarp, matelas, sac de couchage, réchaud, etc.). Idem, le matériel commun sera partagé entre deux personnes. Nous indiquons auquel cas le sac le plus lourd et le plus volumineux.
Nous avons pris des cas concrets, non-exhaustifs, que voici.

Photo : Nicolas Defretin.
Photo : Nicolas Defretin.
Le poids et le volume de notre sac à dos
pour une randonnée estivale à la journée

ex : le Trélod, dans le Massif des Bauges

Nous partons avec un sac à dos d’environ 25 litres, pour un poids n’excédant pas 4 à 5 kg.

Le poids et le volume de notre sac à dos
pour une randonnée hivernale en raquettes d’une journée

ex : montée au Refuge Gramusset, dans le Massif des Aravis

Nous partons avec un sac à dos d’environ 25 litres, pour un poids n’excédant pas 5 à 6 kg.

Le poids et le volume de notre sac à dos
pour une course à la journée en ski de rando

ex : sommet de Rocher blanc, dans le Massif de Belledone

Nous partons avec un sac à dos d’environ 25 à 30 litres, pour un poids n’excédant pas 5 à 6 kg.

Le poids et le volume de notre sac à dos
pour une course d’alpinisme classique avec une nuit en refuge

ex : la voie normale de la Grande Casse, en Vanoise

Nous partons avec un sac à dos d’environ 30 à 35 litres, pour un poids n’excédant pas 8 à 9 kg.

Le poids et le volume de notre sac à dos
pour une course technique (goulotte ou mixte par exemple) avec une nuit en bivouac

ex :  Couloir Nord aux Drus, dans le Massif du Mont-Blanc

Ils partent généralement avec un sac à dos d’environ 35 à 45 litres, pour un poids n’excédant pas 10 à 11 kg.

Le poids et le volume de notre sac à dos
pour une randonnée estivale de 3 à 4 jours en autonomie complète

ex : une traversée dans le Massif du Mercantour

Nous partons avec un sac à dos d’environ 45 à 50 litres, pour un poids n’excédant pas 9 à 11 kg.

Le poids et le volume de notre sac à dos
pour un raid à skis de 3 à 4 jours en autonomie complète

ex : raid vers le Pic d’Aneto, dans les Pyrénées

Nous partons avec un sac à dos d’environ 45 à 55 litres, pour un poids n’excédant pas 11 à 13 kg.

Le poids et le volume de notre sac à dos
pour un trekking de 3 semaines, avec de l’autonomie complète, des campements, et des ravitaillements possibles

Exemple : la traversée du Zanskar, au Ladakh

Nous partons avec un sac à dos d’environ 60 à 70 litres, pour un poids n’excédant pas 12 à 15 kg.

Le poids et le volume de notre sac à dos
pour un tour du monde pendant 1 an, avec de l’autonomie complète et du trekking

Nous partons avec un sac à dos d’environ 65 à 75 litres, pour un poids n’excédant pas 15 à 18 kg.

Photo : team Montania.
Photo : team Montania.

Notre Avis sur le choix du volume et du poids d’un sac à dos

Comme nous l’avons vu ci dessous, il n’y a pas une réponse type à cette question. Le choix d’un sac à dos répond à de nombreux critères qui sont très personnels. Le volume dépend de ses habitudes et de son expérience propre, le poids dépend de ses capacités physiques et morphologiques personnelles, sans compter les choix résultants de l’environnement (froid, haute montagne ou déserts),  de la durée de périple (1/2 journée, Journée, Semaine ), et du type de circuit choisi (en refuge ou sous la tente) etc…
Nous avons donc simplement tenter de présenter quelques exemples pour vous aider à choisir.

Pour toute question concernant le volume ou le poids d’un sac à dos en fonction de votre âge, poids, activité etc…, n’hésitez pas à nous contacter par e-mail ou via le formulaire de contact. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais :-)

Crédit Photo : TSL / Marc Muller.
Crédit Photo : TSL / Marc Muller.

Merci de votre lecture.

Retrouvez un grand choix de sacs à dos en vente dans notre magasin Montania Sport de Chambéry et sur notre boutique en ligne à la rubrique Sac à Dos ou suivant le lien direct ici : www.sacs-a-dos.fr

A bientôt :-)

Une réflexion sur “ Volume et poids idéal d’un sac à dos : réflexions / débat ”

  1. Super merci pour l’article

    Je pars dans quelques jours pour un voyage à l’étranger de 5 jours avec rando et bivouac toutes les nuits, et je n’ai aucune idée de la place que me prendront mes affaires etc. On nous a conseillé 30 à 40L…

    Merci :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *