Marche-Kennedy-Meadows

Quel équipement pour le Pacific Crest Trail (USA) ?

Le PCT ou Pacific Crest Trail (ou encore chemin de la côte pacifique), c’est la référence des treks longue distance ! Au total, ce sont 4260km qui séparent le départ d’El Campo à la frontière Mexicaine jusqu’à l’arrivée à Manning Park à la frontière Canadienne. Au delà de l’aspect sportif et physique, la logistique et l’équipement pour le Pacific Crest Trail occupent une place de premier ordre.

Sophie a bouclé ce parcours en 105 jours de marche, seule et en totale autonomie ! Elle aura traversé 7 parcs nationaux américains, poncé 4 paires de chaussures, rencontré des serpents, des ours, et des amis ! Indispensable au succès de son aventure, elle nous parle dans cet article de l’équipement choisi !

Comme le dit Sophie, « pour tenir la distance des 4260 km et évoluer en autonomie complète, il est nécessaire de bien s’équiper ! Dans le cas d’un long trek comme le Pacific Crest Trail, le poids du sac à dos joue beaucoup…
Il ne faut rien oublier, avoir l’indispensable sans aucun surplus car chaque gramme compte. »

Tout l'équipement pour le Pacific Crest Trail

Les vêtements

1ere couche respirante en mérinos

En première couche, Sophie a utilisé des Tee-shirts, collants, tee-shirts de nuit, short et sous-vêtements respirants. L’effort est long et les variations de températures sont importantes. Il est donc important de choisir des tissus qui sèchent rapidement, qui évacuent la transpiration, et qui puissent apporter de la chaleur lorsque nécessaire. Pour cela, Sophie avait sélectionné des vêtements en laine mérinos pour leurs propriétés techniques : chaud quand il fait froid, frais quand il fait chaud, sans odeurs, respirants, séchant rapidement après l’effort.

Pantalon et veste Gore-tex contre les intempéries

Le pantalon Gore-tex Mountain Hardware était très pratique le soir pour les nuits frisquettes dans le désert mais aussi sous le brouillard et la pluie près de la frontière canadienne. Toujours pour se protéger du vent et des intempéries, Sophie avait une veste Gore-tex Magic de la marque Montura.

Polaire et doudoune pour le bivouac et en altitude

Pour être au chaud au camp et lors des passages d’altitude, Sophie a opté pour une polaire Direct Alpine. La doudoune Mountain Hardwear était également de rigueur pour se protéger du froid des plateaux comme pour traverser les forêts fraîches de l’État de Washington.

Le portage

Sac à dos de randonnée Osprey Levity

Lorsque chaque gramme compte, il est préférable de choisir un sac à dos minimaliste très léger et à la conception épurée. Sophie a donc choisi un sac à dos de randonnée Osprey LEVITY, qui pèse 820g seulement pour un volume de 45L. Ce sac à dos est idéal pour randonneurs avertis utilisant du matériel léger (doudoune ultra-light, veste de pluie Gore-Tex légère, etc…).

Ce sac à dos de randonnée est livré avec une housse de protection Raincover étanche et anti pluie. Sur un itinéraire comme le PCT, un litrage de 45 litres est idéal pour bénéficier du meilleur rapport poids / capacité de rangement.

Le matériel de bivouac

Tente MSR Carbon Reflex

Le choix de la tente joue un rôle important sur l’espace et le poids dans le sac à dos. La Carbon Reflex est le modèle le plus léger de la marque américaine MSR, avec un poids de 790g (pesée en magasin) ! Afin d’améliorer l’étanchéité du tapis de sol en cas de fortes pluies, Sophie avait également pris avec elle un footprint regular à placer sous la tente et compatible avec la plupart des tentes MSR.

Matelas Thermarest Neo Air X Lite

Toujours dans l’objectif de gagner du poids, le matelas Thermarest Neo Air X Lite est idéal pour les randonneurs minimalistes qui veulent garder une bonne isolation. En taille S, ce matelas pèse 230g. Il est livré avec un sac de rangement, sac de gonflage et kit de réparation.

Dans la seconde partie du trail, au niveau de Crater lake dans l’Oregon, son matelas gonflable a été troué, ce qui a été l’occasion de tester le kit de réparation pour matelas Thermarest, très utile sur le terrain.

À noter que durant le PCT, Sophie avançait à un rythme très soutenu et marchait 50km/jour. Elle arrivait souvent exténuée au bivouac, et il fallait prendre du temps pour gonfler le matelas. Dans ce cas, on peut envisager un matelas de bivouac en mousse : bien qu’un peu plus lourd, on a juste à le poser par terre et s’allonger (et pas de risque de crevaison) !

Sac de couchage et drap de sac

Sur le Pacific Crest Trail, Sophie avait pris avec elle un sac de couchage et sac de compression Mountain Hardwear, pas trop chaud, mais avec la possibilité de rajouter un drap de sac thermique au cas ou.

Bivouac-équipement-PCT

Une moustiquaire de la marque Sea to Summit vient compléter l’ensemble du matériel de bivouac de Sophie.

Les chaussures

4260km à pied, ça use, ça use…

Des baskets légères et bien ventilées étaient nécessaires pour des marches aussi longues sous la chaleur et le soleil. Ce sont respectivement 4 paires de chaussures qui se sont succédé sur l’itinéraire : 2 paires de Brooks Cascadia pour la Californie du Sud et la Californie du Nord / Oregon, 1 paire de Saucony pour la Californie du nord et 1 paire de La Sportiva entre l’Oregon et Washington, cette dernière étant sur le point de lâcher en arrivant à la frontière canadienne.

Les accessoires et outils

Les bâtons de marche (en l’occurence des Black Diamond Distance Carbon compacts et faciles à glisser dans le sac à dos) ont été particulièrement utiles dans la Sierra, c’est à dire la partie entre Kennedy Meadows en Californie et l’Oregon. Après, l’itinéraire comportait de longues parties en forêt, et Sophie a fait le choix de les laisser pour gagner du poids à partir du kilomètre 2932.

Pour se protéger du soleil, des lunettes de soleil Julbo ont fait l’affaire, ainsi qu’une casquette, très utile quand le soleil tape fort dans le désert de Mojave.

Pour le froid, elle avait un bonnet, un Buff (ou tour de cou) et des gants fins.

Du matériel de bricolage était aussi nécessaire :

  • Corde
  • Kit de réparation
  • Scotch électricien sur bâton

Et pour boire et manger ?

Lyophilisés au menu !

« Le menu de ces trois mois sera surtout « lyophilisé » ! Pour gagner du poids et de l’espace Sophie mange en majorité des plats lyophilisés le matin et le soir. Elle a fait confiance à la marque MX3, qui fabrique ses plats en France, en Vendée (85) avec des produits bien sélectionnés pour leur apport nutritif et leur goût.

Bon appétit ! Plats-lyophilisés-MX3
Bon appétit !

Pour la cuisson, elle avait un réchaud de la marque Jetboil.

Pour le reste, c’était :

  • Couteau Opinel
  • Cuillère Toak Titanium
  • Briquet
  • Allumettes étanches CAO
  • Filtre à eau Sawyer mini
  • Bouteille d’eau

La boîte à ours, indispensable !

« Obligatoire sur une grande partie du PCT, elle protège la nourriture d’un éventuel ours affamé qui visiterait mon bivouac ! Les ours ont un odorat redoutable, ils peuvent sentir un « casse-croute » à des kilomètres à la ronde. Anti-odeur elle est impossible à ouvrir pour un ours… Il m’a fallu 20min pour comprendre son fonctionnement d’ouverture !
L’inconvénient : son poids (1kg) et sa taille ! »

Le petit plus : l’envoi programmé de colis

« Pour éviter de perdre du temps à sortir du trail j’ai prévu de m’envoyer 4 colis sur le parcours tous les 1000 km environ. Ils contiendront chacun : de la nourriture (lyophilisé), des piles, 1 paire de chaussure, 1 paire de chaussette, brosse à dents, … »

Envoi-de-colis-sur-le-PCT

La checklist de Sophie

TextileVeste Gore Tex – Montura
Pantalon Gore Tex – Mountain Hard Wear
Tee-shirt de sport manches courtes en laine mérino
Polaire – Direct Alpine
Doudoune – Mountain Hard Wear
Tee-shirt de nuit en laine mérino
Short – Salomon
Brassière – Dare 2b
Chaussettes courtes et hautes en laine mérino
Casquette – Ciele
Buff – Buff
Collant pour la nuit en laine mérino
Bonnet – Karitraa
Gants fins – Aklima
Chaussures2 paires Brooks Cascadia – pour la Californie du Nord et l’Oregon
La Sportiva – Oregon / Washington
Saucony – Californie du Nord
CouchageTente – MSR Carbone
Foot print – MSR Carbone
Drap de sac Reactor – Sea to summit
Sac de couchage + Sac de compression – Mountain Hard Wear
Matelas – Thermarest
GearSac à dos – Osprey Levity
Sac protection étanche sac à dos – Osprey
Bearbox – BV 450/500
Couteau – Opinel
Bâtons – Black Diamond
Réchaud – Micromo Jetboil
Cuillère – Toak Titanium
Briquet
Allumettes étanches – CAO
Lunettes de soleil – Julbo
Bouteille d’eau
Carnet de dessin
Filtre à eau – Sawyer mini
Moustiquaire – See to Summit
Corde
Kit de réparation
Sac étanche – See to Summit
Scotch électricien sur baton
ÉlectroniqueTéléphone – Iphone se
Piles A3 plates
Frontale – Petzl
Appareil photo + batteries
Gopro + batteries+
Trépieds = perche + tripode
Montre Suunto – Ambition Peak
Chargeurs
Batteries externes
HygièneTrousse de secours
Brosse à dents
Dentifrice
Savon (corps / cheveux / vaisselle / linge)
Pansements ampoules
Serviettes
PharmacieElasto
Compresses
Eosine
Doliprane
Voltarène
Labello
Anti-moustiques
Couverture de survie
PapiersCarte
Papier : visa / permis
Cahier resupply

Pour en savoir plus sur le Pacific Crest Trail, retrouvez le récit complet de l’aventure de Sophie sur son blog ! Elle y raconte jour par jour les paysages, sensations et rencontres sur ce trek si particulier.

Merci à Sophie Jacob pour avoir partagé avec nous son expérience, et merci à vous pour votre lecture.

David

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.