Pourquoi et comment utiliser une boussole en randonnée ?

Randonnée, trekking, marche sur glacier, ski de rando, course d’orientation, la boussole fait partie de ces accessoires indispensables à avoir sur soi, tout comme une couverture de survie. Voici quelques informations pour bien débuter ou se perfectionner avec l’utilisation d’une boussole.

Quelques connaissances élémentaires sont indispensables pour utiliser efficacement une boussole. En voici quelques unes :

Boussole-1
Les indications données sur une boussole (ici, un modèle de la marque Recta).

Un peu d’histoire

L’histoire de la boussole remonte à des temps immémoriaux. Les premières boussoles ont été élaborées à partir de l’observation du comportement étrange des minerais naturellement aimantés qui, placés sur un morceau de bois flottant dans un bol d’eau, s’orientaient constamment dans la même direction.

Cette boussole primitive a été perfectionnée par l’invention de l’aiguille de boussole, une lamelle de métal aimantée par frottement avec un aimant permanent et qui, placée sur un pivot, oscillait librement pour se stabiliser au nord. La boussole moderne a été développée dans les années 30 avec sa capsule à bain d’huile antistatique et amortissant les oscillations de l’aiguille.

Un modèle de boussole chinoise
Un modèle de boussole chinoise

Dans quelles situations utiliser une boussole ?

Pour les activités de plein air ou professionnelles, sur terre ou sur l’eau, la boussole fait partie de l’équipement de sécurité de base. Elle seule permet une prise de décision juste et salvatrice dans les situations les plus critiques telles que brusque changements météorologiques, etc.

Outre les fonctions directionnelles, certains modèles de boussole proposent également des fonctions additionnelles très utiles telles que mesures de hauteurs ou détermination d’angle de déclivité de terrain, important lors de l’évaluation de dangers d’avalanche.

Parfois le chemin n’est pas forcément indiqué, ni même tracé. Alors si le brouillard advient… Photo : team Montania

Pour débuter : aller d’un point A à un point B

  1. Faire coïncider une arête longitudinale de la boussole avec la ligne reliant le point A au point B
  2. Vérifier que la flèche de direction pointe vers le point B
  3. Tourner la capsule jusqu’à ce que ses lignes Nord- Sud soient parallèles aux lignes Nord-Sud de la carte et que le N de l’échelle montre le Nord de la carte.
  4. Prendre la boussole en main, capsule contre soi.
  5. Se tourner jusqu’à ce que le côté rouge de l’aiguille se trouve entre les deux marques Nord de la capsule.
  6. La flèche indique la direction de marche.

L’angle de direction, ou azimut, est l’angle qui sépare le nord géographique de la direction de marche. Ce chiffre est lisible directement sur l’échelle. La graduation usuelle est 360°, mais elle est aussi disponible sur certains modèles plus précis avec 6400 %o (pour mille d’artillerie) ou 400 grades.

Pour se perfectionner dans l’utilisation d’une boussole

Visée à l’aide du miroir

Certaines boussoles offrent, grâce à un miroir, l’avantage d’une visée précise et claire de la direction de marche et de l’observation simultanée de la capsule de boussole. Par rotation sur son propre axe, la pointe rouge N de l’aiguille doit s’arrêter entre les repères nord de la capsule. Il suffit alors de viser la direction de marche et de sélectionner un objectif vers lequel procéder.

Boussole avec miroir intégré
Boussole avec miroir intégré

Pour une visée approximative

«À main levée», tenir simplement la boussole à hauteur de ceinture et observer d’en haut l’orientation de l’aiguille.

Détermination d’un point visible sur le terrain

  • Avec la boussole, viser le point à déterminer et ajuster l’angle de direction par rotation de la capsule de boussole (placer les repères nord de la capsule sur le nord de l’aiguille).
  • Inscrire sa (propre) position sur la carte.
  • Poser la boussole sur la carte, placer l’arête du tiroir contre sa position momentanée, tourner la boussole autour de cette position (en conservant l’arête contre sa position momentanée) jusqu’à ce que les lignes N-S de la capsule correspondent au réseau N-S de la carte.
  • Le point à déterminer se situe alors sur la ligne formée par le long côté de la boussole. Vous pouvez identifier le point voulu en évaluant la distance.
P1200263
En l’absence de brouillard, il est alors possible de viser une direction lointaine. Photo : team Montania

Détermination de sa propre position

Comme stipulé dans le paragraphe ci-dessus, il est également possible de déterminer sa propre position si elle est inconnue.

  • Viser un point connu sur le terrain et ajuster l’angle de direction.
  • Poser la boussole sur la carte, avec le long côté sur le point visé, puis la tourner jusqu’à ce que les lignes N-S de la capsule de la boussole correspondent au réseau N-S de la carte.
  • En partant du point visé, tracer une ligne parallèle au long côté de la boussole, en direction du côté frontal de l’instrument.
  • Viser un second point connu et procéder comme indiqué aux points a-c (plus l’angle formé par les deux
    lignes est proche de 90°, plus la détermination de la position momentanée est précise).
  • Le point d’intersection des deux lignes situe la position momentanée à déterminer.

Contournement d’un obstacle

En présence de petits obstacles tels que fourrés, marécages, collines escarpées, lacs, etc., conserver la direction de marche comme suit :

  • Prendre à temps la direction d’évitement 2 (ajuster
    l’aiguille N au-dessous de l’une des paires de repères de contournement). Compter les pas.
  • Dès que la voie est à nouveau libre reprendre la direction normale 1.
  • Après dépassement de l’obstacle, prendre la direction d’évitement 3 (aiguille N sous l’autre paire de repères de contournement). Compter le même nombre de
    pas comme sous direction d’évitement 2.
  • Après avoir fait le même nombre de pas, suivre à nouveau la direction de marche 1.

Boussole-9

Explications

1 : Direction de marche
2 : Direction d’évitement
2a : compter les pas

1 : Direction de marche
3 Direction d’évitement
3a : même nombre de pas qu’en 2a
1 : Direction de marche

La déviation et l’inclinaison

Les objets métalliques, les lignes à hautes tensions, tout champ magnétique situés à proximité peuvent dévier la direction de l’aiguille. Raison pour laquelle une boussole fonctionne mal à l’intérieur d’une voiture. De puissants champs magnétiques pourraient même inverser la polarité de l’aiguille. C’est ce qu’on appelle la déviation.

L’intensité et la direction du champ magnétique terrestre dans le plan vertical, l’inclinaison, influence l’horizontalité de l’aiguille d’une boussole selon la latitude où elle se trouve. Les aiguilles des boussoles doivent être équilibrées selon les zones d’inclinaison d’utilisation. C’est ce qu’on appelle l’inclinaison.

Les ingénieurs de Recta voulant éviter cette contrainte, ont développé le « Recta Global System «, exclusif et breveté, dont l’aiguille reste opérationnelle sous toutes les latitudes. Un must pour les globe-trotters !

Droite : avec Global System (Recta)

L’avis Montania

« Non, la boussole n’est pas seulement réservées aux scouts ou aux courses d’orientation ! :-)

En fait, c’est un des éléments indispensables quand on part en randonnée, ici ou ailleurs, au même titre qu’une veste 3 couches de fond de sac, ou qu’une couverture de survie.

Voici 3 situations que nous avons vécues chez Montania, et dans lesquelles la boussole nous a (vraiment) aidés :

– lors d’une remontée à pieds de la Vallée Blanche avec du brouillard : on n’y voyait pas à 10m, le blanc de la neige se confondait avec le blanc du brouillard. Sans boussole, nous aurions pris des risques pour rien dans des zones trop crevassées.

– lors d’un trekking au Ladakh. Le Ladakh fait partie de ces régions du monde où les cartes sont plus ou moins grossières (1:150 000ème dans le meilleur des cas) et les tracés plus ou moins aléatoires. Le trekking se déroulant entre 4000m et 5300m d’altitude, la boussole nous a été bien utile afin d’éviter de prendre une mauvaise combe.

– lors d’une randonnée dans le secteur du Mont Thabor, par temps de brouillard. Dans certains coins isolés, il n’y a pas de chemin, ni de sente, on ne progresse qu’aux cairns. Et quand on n’y voit pas à 5 mètres… on sort la boussole ! :-) »

P1200276
Rien de telle qu’une boussole pour se mettre sur le droit chemin et éviter des risques inutiles. Photo : team Montania

Merci de votre lecture.

Retrouvez notre choix de boussoles disponibles dans notre magasin de Chambéry et sur notre boutique en ligne dans la rubrique Equipement Outdoor / Boussoles et porte-carte ou en suivant le lien direct ici : https://www.montania-sport.com/7050-boussoles-et-porte-carte

A bientôt :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.