Goulotte Petit Viking au Domino

Goulotte Petit Viking au Domino
Au premier plan Rémy (1m87) et juste au dessus au second plan le Domino (3600m)

Superbe goulotte située au fond du bassin d’Argentière.
Cotation : TD- III, 4, M3
Durée : 7 ou 8 heures
J’ai été très agréablement surpris par certaines longueurs bien plus techniques et intéressantes que le laissait présager le topo.


A commencer par la rimaye, bien ouverte. Nous avons pu la franchir par la gauche via une longueur de mixte, certes courte mais avec des coincements de lame comme on les aime : du vrai mixte.

 

gbxfgn
Passage de la rimaye, une belle entrée en matière.

Il s’en est suivi 100m de pente de neige à 50-55°.
Contre toute attente nous n’avons pas brassé comme des perdus.
Du coup le tuba est resté dans le sac.
Cette pente de neige nous a emmené au pied de la goulotte au pied de laquelle, tout content, j’ai lâché un « c’est cool en plus ça n’a pas l’air de trop purger ».
Dix secondes plus tard, quelque chose à mi-chemin entre le spin drift et l’avalanche nous tombe dessus, nous donnant une idée assez précise des conditions d’alpinisme au Ben Nevis.

lui
Dans le haut de la pente de neige, 20 secondes avant immersion.

Après cette douche, c’est avec les vestes fermées au maximum que nous avons remonté les 4 longueurs en glace pas si difficiles (grade 4) mais assez soutenues.
Petit bémol, la fréquentation, assez importante, qui a vraiment facilité la progression.
Mais bon, on ne va pas se plaindre, nous sommes seuls aujourd’hui et c’est déjà pas mal :-)

n,hkllggh
Dans L3, l’itinéraire est plutôt évident.
rfhjggh
Rémy dans L3 apprécie les splin driff mi-naturelle et mi provoqué par le photographe (moi ^^).

Dans les dernières longueurs, les pentes de neiges décrites dans le topo ont fait place à du mixte plutôt délicat sur un caillou pas toujours très sain.
L’escalade y est devenue plus variée, plus subtile et sans traces.
Juste ce qui fallait pour donner un peu « d’épaisseur » et de caractère à cette course.

bn,vhj
A deux longueurs de la fin, le soleil fait sont apparition.

 15h10 Rémi m’a rejoint au sommet.
Je profite de ce moment où rien n’a plus d’importance que l’instant présent : contemplation.

n,lj
Sommet, question confort  on fait mieux, mais pour la vue c’est pas mal (ici Tour Noir à droite et Aiguille d’Argentière au milieu).
ethh
Descente de la petite arête facile (mais classe) sous le sommet.

15h30, le premier rappel est effectué.
Il m’aura coûté 2 cordes jokers et une Gully de Béal.
Le premier joker m’a permis d’éviter l’énorme parpaing parti du relais, situé à deux mètres au dessus de ma tête.
Le deuxième lui, aura fait en sorte que les deux brins d’âme, sur lesquels je suis descendu, aient tenu le coup.
Je crois que je peux aussi remercier le concept “unicore” de Béal sans lequel je serait descendu avec la gaine de la corde.
Vive la corde Gully Unicore de Béal : MERCI !!!

fgjg
2 brins d’âme c’est quand même pas gros.

Il nous faudra à peu près une demi-heure pour retrouver notre lucidité et faire un “état des lieux”.
Bilan: les deux brins sont touchés, heureusement pas très loin des bouts.
Nous perdons donc juste 7-8 mètres de corde ce qui n’est pas gênant pour finir notre descente en rappel.

dcfghh
La rimaye, plus facile à la descente.

 

Infos pratiques pour la réalisation de cette course en Montagne :

  • Topo de la Goulotte Petit Viking au Domino :

Lien Direct au topo du Petit Viking sur Camptocamp…

  • Question Matos :

A prévoir :

7 broches dont 3 courtes,
Friends Camalot de Black Diamond du bleu (C4#0.3) au rouge (C4#1),
Sangles variées
1 ou 2 pitons au cas où mais les relais sont neufs et bétons.

  • Question Horaire :

Approche : 1 h
Montée : 7-8 h
Descente : 2 h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.