Quelle fixation de ski choisir

Bien comprendre les fixations ski de rando

Il existe aujourd’hui un grand nombre de marques de fixations ski de rando (Dynafit, Plum, ATK, Fritschi, Marker, Atomic, Grizzly…). Pour les différencier, plusieurs critères vont retenir notre attention. Ainsi, nous serons attentifs à la matière, au poids, si elles comportent des leash ou stop-skis, au nombre et hauteurs des cales de montée, valeurs de déclenchement latérales et frontales, fixes ou réglables etc…

Voici donc les principales caractéristiques à connaître pour bien comprendre les fixations de ski de rando !

La tendance actuelle : les fixations à inserts

Ajustement de la butée sur fixation ski de rando

Une fixation de ski rando « à inserts » se compose d’une butée avant où vient s’appliquer la pointe du pied tenu par 2 ergots, et d’une talonnière arrière. Celle-ci est montée généralement sur un rail coulissant et des cales de montée. Comparé avec le monde du vélo, ce sont les pédales automatiques du ski de rando :D

L’évolution du matériel vers toujours plus de légèreté a conduit les fixations à plaques (les fameuses DIAMIR Explore ou Marker F10/12 TOUR) à être progressivement supplantées par les fixations à inserts (aussi appelées Low Tech par Dynafit).

Leash ou stop ski

Sur la majorité des fixations de rando (80% des ventes), il est nécessaire d’attacher un leash (cordon de sécurité spiralé) à la chaussure pour ne pas perdre ses skis lors d’une conversion à la montée, pendant une manip au sommet, ou en cas de chute à la descente (faute de carres, croisement des skis…).

Depuis plusieurs saisons, on voit apparaitre sur le marché des fixations ski de rando avec stop-skis (freins-skis). Plusieurs raisons expliquent cette tendance, notamment la facilité de chausse et de déchaussage (en particulier dans la pente), le portage des skis, mais aussi la sécurité afin d’éviter que le skieur soit entrainé par le bas en avalanches ou blessé par ses skis en cas de chute. Leash ou stop ski, vaste débat qui divise encore la communauté ski de rando. Cela dit, l’objet de cet article n’est pas là ;-)

Leash de fixations ATK Trofeo
Leash pour fixations ATK Trofeo

Déclenchement et sécurité

L’indice de déclenchement

Le déclenchement indique le moment où la fixation (via sa talonnière et sa butée avant) bouge pour que la chaussure de ski « déchausse ». Pour évoquer ce « déclenchement de la fixation », on parle d’indice de déclenchement. Il s’agit d’une échelle de dureté qui représente l’ajustement de la valeur de déclenchement par rapport au poids du skieur, son âge et son niveau de ski.

Talonnière de fixation ski de rando tour speed turn fischer
Talonnière de fixation ski de rando tour speed turn fischer avec indice de 4 à 10 (40 à 100kg)


Pour simplifier, un indice 5 est équivalent à 50kg, un indice 12 à 120kg. La majorité des fixations de ski de rando possèdent une plage de réglage de 50kg à 100kg ou de 30kg à 70kg…

Le réglage peut s’adapter facilement sur le terrain à l’aide d’un petit tournevis selon le type de sortie et le poids du sac à dos. Un réglage personnalisé de la fixation de ski de rando permettra d’éviter de déchausser trop souvent. Inversement, elle permettra d’éviter les blessures en permettant le déchaussement rapide lors d’une chute.

Par exemple, on peut régler sur « 5 » pour une personne de 60kg débutante ou sur « 7 » pour un skieur de 65 ans de 80kg. Pour un skieur expérimenté, amoureux de la pente raide, le réglage peut se faire à « 9 » pour un poids de 60kg. Parlez-en avec le skiman pour trouver le réglage le plus adapté à votre pratique et votre expérience.

Déclenchement latéral et frontal

On remarque 2 type de déclenchements sur les talonnières des fixations de skis de rando « à inserts »:

  • Le déclenchement latéral : Il se déclenche lorsque l’on croise ses skis, on tombe sur un côté en pente, on commet une faute de carres en courbes etc… Ce mouvement de déclenchement est le plus important et le plus utilisé. Il permet à la chaussure de s’extraire par un côté latéral de la talonnière. La mâchoire avant suit le mouvement et libère à son tour la chaussure.

  • Le déclenchement frontal : Il se déclenche lorsque les skis viennent taper un mur de neige de face. Le talon de la chaussure se lève pile dans l’axe des skis. La fourchette arrière libère la chaussure à la verticale. Ce déclenchement est beaucoup plus rarement réalisé. La mâchoire avant suit le mouvement et libère à son tour la chaussure.
Fixations Plum OAZO 6 montées sur skis de rando
Les fixations Plum OAZO 6 disposent d’un déclenchement frontal fixe à 60kg et d’un déclenchement latéral réglable de 40 à 100kg

Réglage du déclenchement

Selon les fixations de ski de rando, il existe plusieurs réglages possibles sur la talonnière :

1- Les fixations sans réglage de déclenchement.

La fourchette de talonnière possède une tare fixe de 60kg ou 80kg. C’est globalement le cas de toutes les fixations de compétition. On les retrouve en ski-alpinisme pour gagner en légèreté et en efficacité lors des manips. Certaines sont tout de même utilisées en loisir, comme la ATK Trofeo 8 pour 80kg fixe, non réglable. Race 170 (Plum)

Talonnière ATK Trofeo 6
Talonnière ATK Trofeo 6 sans réglage de déclenchement

2- Les fixations avec déclenchement latéral réglable et déclenchement frontal fixes

Sur ces fixations, le déclenchement latéral est réglable, avec un intervalle généralement entre 40 et 100kg. En revanche, le déclenchement frontal est fixe, le plus souvent taré à 60 ou 80kg. On retrouve ce type de déclenchement sur la Plum OAZO 6 (40 à 100kg en latéral et fixe sur 60kg en frontal), ou encore sur la ATK Kuluar 12 LT.

Talonnière de fixation ski de rando Plum OAZO 6
Talonnière Plum OAZO 6 avec déclenchement latéral réglable de 4 à 10

3- Les fixations avec réglage de déclenchement latéral + réglage de déclenchement frontal.

Ici , déclenchement latéral et frontal sont tous-deux réglables. C’est le cas sur la Plum GUIDE 12 (55 à 120kg) , la ATK HR10 (50 à 100kg) ou la célèbre TLT Tour Speed Turn de Dynafit (40 à 100kg)

Cales et hauteur de cale

A la montée, le talon se désolidarise de la fixation et vient reposer sur des cales. De nombreuses fixations disposent de 2 cales ajustables, soit 3 positions pour reposer son pied. Par exemple, 0mm -à plat directement sur le ski- / +36mm / +50mm.

Certains modèles n’ont pas de cales ajustables du fait de leur poids très léger. C’est le cas des fixations ski de rando compétition, par exemple la PLUM R99. Dans cette configuration, le rythme de montée est alors intense, proche d’une montée d’escalier sur la pointe des chaussures.

Dans les tableaux ci-dessous, nous avons indiqué le nombre et la hauteur de cale très utilisées en loisir pour moins se fatiguer les mollets en montée.

Cohérence ski-fixation et profil

Comme pour le ski, la construction et le poids de la fixation ski de rando donne des indication sur son profil.

Les modèles les plus légers sont dédiés à la compétition (par exemple la Plum R99 ou la ATK SL WORLD CUP), tandis que les modèles intermédiaires polyvalents (OAZO chez Plum et HAUTE ROUTE chez ATK) sont préférables pour la pratique « loisir tout en légèreté ».

Les fixations ski de rando avec talonnière type bouteille (KINGPIN de Marker ou SHIFT 13 de Atomic) conviendront quant à elles parfaitement au ski freerando et freeride autour des stations de ski.

La fixation doit être en cohérence avec le ski de rando

Notre avis Montania

Logo Avis Montania Sport

Leash ou frein-ski ?

Doit-on choisir une fixation de ski de rando avec frein ski ou avec leash ? Il s’agit d’un vaste débat qui polarise actuellement le milieu de la montagne, y compris en compétition de ski alpinisme. Actuellement 80% des ventes en magasin concernent les versions les plus légères (200g à 350g), avec leash. En général, elles sont utilisées loin des remontées mécaniques avec des skis légers ou polyvalents.

Les fixations avec stoppers étaient jusque là plutôt réservées à une utilisation à proximité des remontées mécaniques en freerandonnée et en freeride (550g à 900g). Cela dit, nous observons ces dernières saisons une augmentation des ventes de fixations avec stoppers. En effet, la frontière de poids entre les 2 options (avec ou sans stoppers) s’est beaucoup affinée, en particulier avec l’arrivée sur le marché des fixations italiennes très légères que sont les CREST (280g), FREERAIDER (360g) ou FRONT 12 (380g) chez ATK Bindings. Alors pourquoi s’en priver ? A vous de juger…
A lire ici également notre article sur la fixation FRONT 12 d’ATK, l’avenir des fixations de ski de rando légères…

Fixations ATK avec et sans stop ski chez Montania
Fixations ATK avec et sans stop ski chez Montania

La fixation doit être cohérente avec le ski

Nous tenons ici aussi à rappeler l’importance de la cohérence entre le ski et la fixation. Le poids et le profil sont des critères essentiels à prendre en compte dans le choix de son ensemble ski-fixation-chaussure. Si vous avez des doutes sur le sujet, n’hésitez pas à nous demander conseil en magasin ou en ligne via notre formulaire de contact :D

Pensez à vérifier les réglages de déclenchement de la fixation (35 à 70kg ou 50 à 120kg), en particulier si vous êtes un fort gabarit ou si vous skiez de manière dynamique, appuyée en descente. Par sécurité, il est appréciable de pouvoir ajuster la valeur de déclenchement latérale (la plus importante lorsque l’on chute à ski). En effet, cela permet d’adapter le déclenchement à son gabarit ou à sa manière de skier. De plus, le poids réel porté par les fixations peut varier de plusieurs kilos lors des sorties en fonction du type de sac à dos et durée de sortie : 20/30L de 5/6kg pour une course à la journée ou 40/45L de 12/13kg pour un raid à ski de 6/7 jours…

Fixations de ski derando loisir sans stop skis

Vérifier les hauteurs de cales

La hauteur de cale est une donnée qui a son importance sur le confort de montée (selon le tracé des ouvreurs parfois très droit dans la pente). Avoir plusieurs cales de montée sur sa fixation de ski de randonnée est très appréciable. Cela permet de caler son talon selon l’angle de pente et trouver la position la plus adaptée à la morphologie du terrain. Certaines cales se passent par rotation de la talonnière et d’autres par bascule très simplifiée.


Vous pouvez retrouver l’ensemble de nos fixations de ski de randonnée dans notre boutique de Chambéry ou à la page fixations de ski de randonnée via le lien ci-dessous :

Lien Direct Montania-Sport.com

Pour tout montage d’une fixation de ski de rando, pensez à nous préciser, dans les commentaires de votre commande ou par e-mail : la marque, modèle et longueur en mm de votre chaussure de ski de rando + l’âge, le poids, la taille et le niveau du skieur pour le réglage des fixations…

Merci de votre lecture,

À bientôt,

David

Une réflexion sur « Bien comprendre les fixations ski de rando »

  1. bonjour Merci pour cetexcellent article / c’est ATK qui fait la haute route et Chez Plum il y a un accueil exceptionnel . (les autres je sais pas je n’ai pas essayé), j’y suis passé il y a 15 jours pour changer mes leviers avant sur les 170 Cette histoire de trous trop gros ou la pointe du baton passait au travers . Ils en on t profité pour me faire une révision entretien complet sans RDv et avec le sourire . Ca n’a pas de prix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.